• Bigou

Le nude cake Oréo : Un grand Oui pour petits et grands



 Pour la petite histoire, voici LE gâteau qui m'a fait réaliser que oui, finalement, je ne me débrouillais pas trop mal en pâtisserie et que je voulais partager ma passion.

Partager ma passion de la gourmandise avec ma famille et mes amis, parce que c'est le gâteau le plus demandé par ma fille et ses cousines pour leurs anniversaires !

 Et ensuite partager ma passion, mes recettes, mes astuces avec vous par l'intermédiaire de ce blog.


« Ne vous affolez pas...Oui il y a de la crème, oui il y a du chocolat et oui il y a des Oréos. Mais en dosant bien le sucre vous serez agréablement surpris par la légèreté de ce gâteau qui fera l'unanimité chez les petits et même les grands».

Niveau de difficulté : Moyen


La recette que je vous détaille ici est faite pour un moule à gâteau de 20cm de diamètre et 10cm de hauteur, qui une fois terminé régalera 15 personnes.


Seulement 2 préparations pour ce gâteau : Un Molly Cake au chocolat, base idéale du cake design car il n'a pas besoin d'être imbibé contrairement à la génoise + une chantilly mascarpone maison, et le tour est joué !


Comptez tout de même 2 heures cuisson comprise pour le réaliser entièrement.

Liste des Ingrédients :


18 Oréos (8 entiers pour la déco et 10 autres à réduire en petits morceaux pour le fourrage)


Pour le Molly Cake 20cmx7cm :

@ 4 oeufs

@ 300g de sucre

@ 33g de sucre vanillé

@ 333g crème liquide entière (minimum 30% de matière grasse)

@ 266g de farine

@ 67g de cacao en poudre non sucré (si vous voulez faire le Molly Cake nature, remplacer la poudre de cacao par de la farine)

@ 12g de levure

@ papier sulfurisé


Pour la chantilly (utilisée ici à la fois pour le fourrage et le recouvrement du gâteau) :

@ 500g de crème liquide entière (minimum 30% de matière grasse)

@ 250g de mascarpone

@ 60g à 100g de sucre glace (en fonction des goûts)

@ 1 cuillère à café rase de graines de gousse de vanille (facultatif)


1. Le Molly Cake de la mort qui tue


Commencez par préchauffez votre four à 150 degrés chaleur tournante.


Prenez votre moule et chemisez le fond puis les bords avec du papier sulfurisé :


Dans le bol qui vous servira à monter votre crème en chantilly : verser les 333g de crème liquide et placez le tout au congélateur pendant 15 minutes. L'idée est de bien refroidir le bol et la crème pour qu'elle monte plus facilement. (Si vous n'avez pas de congélateur assez grand pour accueillir votre bol, placez la brique de crème au congélateur et votre bol au frigo).


Dans un récipient, cassez les 4 œufs et versez le sucre (300g) + le sucre vanillé (33g). Mélanger pendant 15 minutes au batteur électrique ou avec la feuille de votre robot si vous avez la chance d'en avoir un.

L'idée est de faire doubler de volume ce mélange et de le faire devenir clair, épais et aérien :


Dans un autre récipient, tamisez la farine (266g) puis la levure (12g) puis la poudre de cacao (67g). Mélanger le tout avec une cuillère pour uniformiser le mélange en une couleur unie.

Vous avez désormais un récipient avec les oeufs+le sucre et un autre avec les farines. Incorporez petit à petit le mélange de farines au mélange d’œufs avec un fouet ou avec la feuille de votre robot.


C'est maintenant le moment de monter votre crème en chantilly ! C'est l'étape qui différencie le molly des autres cakes et qui le rend si moelleux.

Prenez le bol que vous avez mis précédemment au congélateur avec la crème liquide. Munissez vous d'un batteur électrique ou de votre robot. Montez la crème nature, sans rien ajouter, jusqu'à ce qu'elle soit assez ferme : 



Petite pause mathématiques : A ce stade vous devez avoir 2 récipients : celui de la pâte et celui de la crème chantilly. Tout est Ok pour vous ?! Alors on continue : prenez l'équivalent d'1/4 de la crème chantilly et incorporez la vivement à la pâte.


Prenez le moule que vous avez chemisé au démarrage et coulez y la pâte obtenue.

Astuce ! : le Molly Cake doit cuire longtemps. Pour éviter que les bords ne se dessèchent, humidifiez un torchon, enroulez le autour du moule et nouez le avant d'enfourner pour 1h10 de cuisson.


Évitez d'ouvrir la porte du four pendant la cuisson, cela ferait retomber votre gâteau. Mais comme les fours peuvent varier, vérifiez la cuisson au bout d' 1 heure en plantant la lame d'un couteau au milieu de votre gâteau. Si elle ressort sèche, votre gâteau est cuit !


A la sortie du four, démoulez immédiatement votre gâteau et laissez le refroidir. Il est bombé sur le dessus, c'est normal. Posez le à l'envers pour que la partie plate se retrouve au-dessus.


Au bout de 15 minutes, commencez la découpe : vous devez réaliser 3 hauteurs. Aidez-vous d'une lyre à génoise (c'est génial!) ou sinon un couteau à pain fera très bien l'affaire :



Le temps que ces 3 découpes refroidissent totalement, nous pouvons attaquer la recette de la crème qui va servir à fourrer mais également à décorer l'extérieur de ce gâteau.


2. La crème chantilly mascarpone (de la mort qui tue aussi!)


Dans le bol qui vous servira à monter votre crème en chantilly : verser les 500g de crème liquide et placez le tout au congélateur pendant 15 minutes. L'idée est de bien refroidir le bol et la crème pour qu'elle monte plus facilement. (Si vous n'avez pas de congélateur assez grand pour accueillir votre bol, placez la brique de crème au congélateur et votre bol au frigo).


Après 15 minutes, reprenez votre bol et ajoutez les 250g de mascarpone + les graines de vanille (l'équivalent d'1 gousse).


Commencez à monter votre chantilly au batteur à petite vitesse pour que le mascarpone s'incorpore bien, puis augmentez petit à petit la vitesse.


Dès que vous sentez que la chantilly s'épaissit légèrement, ajoutez petit à petit le sucre glace. Commencez par mettre 60g de sucre glace, arrêtez de battre et goûtez votre chantilly. A ce stade elle doit avoir son goût final donc si c'est trop peu sucré pour vous, n'hésitez pas à augmenter le sucre glace pour aller jusqu'à 100g.


Quand le goût est nickel pour vous : continuez à battre à vitesse élevée pas trop longtemps jusqu'à consistance idéale. La crème doit être épaisse et lisse, mais faites attention, ne battez pas trop car elle pourrait grainer et se transformer en beurre et là, vous n'aurez plus qu'à tout recommencer !


Voilà une petite photo pour vous donner une idée de l'allure finale qu'elle doit avoir :


Vous venez de terminer avec succès les 2 étapes de ce gâteau, BRAVO à vous ! Oui oui, un peu d'auto-satisfaction ne fait de mal à personne ! Nous pouvons donc passer au montage.



3. Le montage du gâteau Oréo


Commencez par déposer votre crème chantilly mascarpone dans une poche à douille. Si vous n'en n'avez pas, pas de panique ! Je vais tout vous expliquer.


Prenez ensuite le plateau que vous souhaitez, qui servira à présenter votre gâteau. Le gâteau est difficilement manipulable après avoir terminé le montage, mieux vaut être prévoyant et le déposer directement sur son plateau de présentation.


Déposez 1 des 3 couches de Molly sur ce plateau et venez pocher dessus votre chantilly (si vous n'avez pas de poche à douille, prenez plusieurs cuillères à soupe de crème que vous déposez sur le gâteau et que vous aplatissez à l'aide d'une spatule ou même d'un grand couteau plat).

La couche de chantilly que vous mettez doit être assez épaisse, 2 centimètres minimum de hauteur. Déposez là bien uniformément et n'ayez pas peur qu'elle dépasse quand vous allez superposer les autres couches, nous la lisserons à la fin.


Et là vous allez me dire : mais ça fait 2 heures que je prépare ce gâteau Oréo et je n'ai pas encore pu en manger 1 !!! Et bien c'est le moment ! Prenez les 10 gâteaux Oréos et casser les en morceaux grossiers (ou comme moi 11 Oréos et mangez-en 1 !) :


Répartir la moitié des morceaux obtenus uniformément sur la couche de chantilly que vous venez d'étaler. Enfoncez légèrement les morceaux d'Oreo dans la crème. Puis terminer par poser dessus le 2ème disque de Molly Cake en appuyant légèrement pour que le tout soit plat.


Voilà vous avez tout compris, vous pouvez donc recommencer pour faire le deuxième étage à l'identique, en terminant par apposer le dernier disque de Molly sur le dessus du gâteau en le laissant nu.


Place maintenant à la déco !


4. La décoration finale


Pour cette dernière étape, il vous faudra lisser la crème chantilly mascarpone sur le dessus et sur tout le tour du gâteau. Soit vous êtes un pro et vous arrivez du premier coup à avoir un lissage nickel, soit c'est la cata et vous mettez de la crème partout. Dans tous les cas pas d'affolement, je vais vous révéler un secret : le titre du gâteau = Nude Cake. Ça décomplexera ceux qui n'arrivent pas à étaler correctement la chantilly, car l'idée du nude cake c'est justement de laisser un côté "nature" à votre gâteau, sans trop de crème.


Commencez par étaler la crème sur le haut du gâteau en couche légère et lisser le tout. Ensuite, mettez de la crème à l'aide de la poche à douille ou d'une cuillère à soupe sur tout le tour du gâteau, poser votre spatule verticalement près du tour du gâteau et faîtes le tourner pour réaliser cette opération entièrement.


Vous devez arriver à ce résultat. C'est normal si vous recommencez plusieurs ... plusieurs ... plusieurs fois, l’important c'est de persévérer (et de bien nettoyer ensuite !) :



Vous entamez maintenant la dernière ligne droite : les touches finales de déco !


Soit vous aimez la décoration que je propose et vous lisez la suite. Soit vous laissez libre court à votre imagination et dans ce cas, n'hésitez pas à prendre une photo du rendu final et à la joindre en commentaire !


Si vous aimez ma déco : commencez par pocher 4 dômes de chantilly aux points cardinaux (nord/sud/est/ouest) assez hauts. Puis pocher entre chacun des dômes réalisés de plus petits dômes. Vous allez obtenir des petits écarts entre les gros et les petits dômes. C'est la place nécessaire pour y glisser vos 8 Oréos entiers à la verticale.


Enfin, parsemez la base de votre gâteau avec des vermicelles (pour camoufler les imperfections c'est sympa aussi!). Puis vous pouvez en parsemer d'autres sur le dusses du gâteau.


Astuce ! : si vous n'avez pas de vermicelles et qu'il vous reste des Oréos inutilisés, broyez les en fine poudre dont vous vous servirez pour la déco.


Je n'ai plus qu'à vous souhaiter un bon appétit !







This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now